Offres aux particuliers

Isolez vos « combles perdus »

à partir de 59€ le m2 par soufflage

Aménageables ou non, des combles bien isolés peuvent réduire jusqu’à 30 % les pertes de chaleur de votre maison, entraînant une diminution significative de votre facture de chauffage. Les travaux d’isolation de l’habitat sont primordiaux dans une démarche de rénovation énergétique globale, car ils permettent de mieux tirer profit de tous les autres travaux qui suivront. Par exemple, l’installation d’une pompe à chaleur réversible sera beaucoup plus efficace si votre maison n’est pas une passoire thermique.

Nos installateurs agréés RGE interviennent partout en France.

CONTACTEZ-NOUS pour parler de votre projet d’isolation de vos combles avec un de nos experts.

ISOLATION DES COMBLES

À partir de 59€ par m2
par soufflage

Aménageables ou non, des combles bien isolés peuvent réduire jusqu’à 30 % les pertes de chaleur de votre maison, entraînant une diminution significative de votre facture de chauffage. Les travaux d’isolation de l’habitat sont primordiaux dans une démarche de rénovation énergétique globale, car ils permettent de mieux tirer profit de tous les autres travaux qui suivront.

Nos installateurs agréés RGE interviennent partout en France.

Parlons de votre projet d’isolation de vos combles.

Pourquoi isoler vos « combles perdus » ?

L’isolation d’une maison est une question de bon sens, surtout quand on sait que
30 % de la chaleur d’un logement s’échappe par le toit.

  • Réduire vos factures : économisez jusqu’à 30 % sur vos dépenses de chauffage.

  • Gagner en confort l’hiver : l’isolation des combles permet de conserver la chaleur lorsque vous en avez besoin.

  • Rester au frais l’été : une maison bien isolée est moins sensible aux variations de température.

  • Valoriser votre bien : une bonne performance énergétique augmente la valeur de revente de votre logement.

L’ISOLATION DES COMBLES : RENTABLE ET ÉCOLOGIQUE

Jusqu’à 30% d’économies sur votre facture d’énergie.

  • Réduire vos factures
    Économisez jusqu’à 30 % sur vos dépenses de chauffage.

  • Gagner en confort l’hiver
    L’isolation des combles permet de conserver la chaleur lorsque vous en avez besoin.

  • Rester au frais l’été
    Une maison bien isolée est moins sensible aux variations de température.

  • Valoriser votre bien
    Une bonne performance énergétique augmente la valeur de revente de votre logement.

  • Quelle méthode d’isolation choisir pour vos « combles perdus » ?

Pour isoler vos combles, vous avez le choix entre plusieurs méthodes. Le soufflage, rapide et économique, consiste à projeter des flocons d’isolant pour créer une couche homogène. Il est particulièrement efficace pour atteindre les zones difficiles d’accès. Les rouleaux isolants, adaptés aux combles accessibles, offrent de bonnes performances thermiques et phoniques grâce à une installation précise et complète. Enfin, les panneaux isolants, simples à poser, assurent une isolation robuste et durable grâce à l’utilisation de matériaux variés et efficaces comme le polystyrène expansé ou le polyuréthane. Chaque méthode présente ses avantages spécifiques en fonction de l’accessibilité de vos combles et de vos besoins en isolation thermique.

N’hésitez pas à contacter un de nos experts pour déterminer la méthode la mieux adaptée à votre logement.

Quelle méthode d’isolation choisir pour vos « combles perdus » ?

Pour isoler vos combles, vous avez le choix entre plusieurs méthodes. Le soufflage, rapide et économique, consiste à projeter des flocons d’isolant pour créer une couche homogène. Il est particulièrement efficace pour atteindre les zones difficiles d’accès. Les rouleaux isolants, adaptés aux combles accessibles, offrent de bonnes performances thermiques et phoniques grâce à une installation précise et complète. Enfin, les panneaux isolants, simples à poser, assurent une isolation robuste et durable grâce à l’utilisation de matériaux variés et efficaces comme le polystyrène expansé ou le polyuréthane. Chaque méthode présente ses avantages spécifiques en fonction de l’accessibilité de vos combles et de vos besoins en isolation thermique.

N’hésitez pas à contacter un de nos experts pour déterminer la méthode la mieux adaptée à votre logement.

Le soufflage est la méthode la plus couramment utilisée pour isoler les combles. Des flocons de matériaux isolants sont projetés à l’aide d’une machine, recouvrant entièrement le plancher des combles. Cette technique crée une couche isolante homogène, éliminant ainsi les ponts thermiques. Elle est extrêmement rapide et réduit les coûts de main d’œuvre, permettant de terminer le chantier en moins d’une demi-journée.

Avantages :

  • Très rapide
  • Permet d’isoler les combles inaccessibles
  • Lutte efficacement contre les ponts thermiques
  • Peu coûteuse

Inconvénients :

  • Des fibres peuvent rester en suspension dans l’air (port du masque conseillé)
  • L’opération doit être renouvelée environ tous les vingt ans

Pour des combles facilement accessibles, la pose de rouleaux isolants peut être avantageuse. Souvent composés de laines minérales, ces matériaux augmentent l’épaisseur et la densité de la couche isolante, améliorant ainsi ses performances thermiques. Bien que plus coûteuse que le soufflage, cette méthode est idéale pour les bâtiments très sujets aux déperditions thermiques. La pose d’un pare-vapeur sur le plancher peut également être nécessaire pour limiter les problèmes d’infiltration et d’humidité.

Avantages :

  • Excellentes performances thermiques et phoniques
  • Permet d’utiliser une grande variété de matériaux isolants

Inconvénients :

  • Plus chronophage que le soufflage
  • Peut nécessiter la pose d’un pare-vapeur
  • Risque de ponts thermiques entre les rouleaux
  • Complique l’accès aux points singuliers des combles (VMC, boîtes de dérivation, etc.)

Bien que fréquemment utilisée pour les combles aménageables, la pose de panneaux isolants est aussi possible dans des combles perdus. Cette méthode permet l’utilisation de matériaux efficaces comme le polystyrène expansé ou extrudé, le polyuréthane ou la fibre de bois. Elle est simple, mais revient légèrement plus cher que l’isolation avec des rouleaux.

Avantages :

  • Très simple
  • La variété des matériaux permet de s’adapter aux besoins spécifiques

Inconvénients :

  • Plus chère que les autres méthodes

N’hésitez pas à parler de votre projet avec un de nos conseillers.

PARLONS BUDGET ET FINANCEMENT

Financez l’isolation de vos combles grâce aux aides jusqu’à 80% du total des travaux

  • MaPrimeRénov’
    MaPrimeRénov’ est une aide financière lancée en début 2020 par l’Agence nationale de l’habitat (Anah), regroupant le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et l’aide Habiter mieux agilité. Destinée aux ménages entreprenant des travaux de rénovation énergétique dans leur logement, cette prime est spécifiquement allouée à l’isolation des combles aménagés. Les conditions d’éligibilité incluent la propriété du logement depuis plus de 15 ans pour les propriétaires occupants ou bailleurs, et le recours à un professionnel certifié RGE. Le montant de la prime, pouvant atteindre jusqu’à 25 € par mètre carré pour l’isolation des rampants, dépend des revenus du bénéficiaire. Les démarches pour bénéficier de MaPrimeRénov’ comprennent l’inscription sur le site officiel, la soumission du devis par un artisan RGE, l’évaluation du dossier par l’Anah, la réalisation des travaux et la soumission de la facture pour obtenir la prime par virement bancaire.
  • MaPrimeRénov’ Sérénité
    MaPrimeRénov’ Sérénité succède au programme principal de l’Anah, Habiter Mieux Sérénité, et cible spécifiquement les ménages modestes à très modestes souhaitant réaliser des travaux permettant d’atteindre une amélioration énergétique de 35 %.
  • Primes CEE (Certificats d’Économie d’Énergie)
    La prime CEE 2024 est une aide destinée aux particuliers dans le cadre du dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE). Elle vise à réduire le coût des travaux de rénovation énergétique, tels que l’installation de chauffage peu énergivore, le remplacement d’équipements fonctionnant aux énergies fossiles par des équipements aux énergies renouvelables, ou encore les travaux d’isolation. Les entreprises désignées comme « obligées » (fournisseurs d’énergie, enseignes de bricolage, grandes distributions) doivent verser ces primes pour soutenir la transition énergétique, en échange de certificats attestant de leur engagement.

    Les conditions pour bénéficier de la prime CEE incluent l’obligation que le professionnel soit certifié RGE, l’éligibilité des travaux entrepris, et le fait que le logement soit achevé depuis plus de deux ans à la date du devis. Une nouveauté en 2023 est l’introduction du Coup de pouce « pilotage connecté du chauffage pièce par pièce », offrant une prime bonifiée pour l’installation de thermostats programmables connectés jusqu’à fin 2024.

    Cette aide est accessible à tous les Français, sans plafond de ressources, qu’ils soient propriétaires, occupants, bailleurs, locataires ou occupants à titre gratuit, y compris les syndicats de copropriété. Toutefois, les locataires doivent obtenir l’autorisation préalable de leur propriétaire pour réaliser des travaux dans leur logement.

  • L’éco-prêt à taux zéro
    L’éco-prêt à taux zéro, aussi connu sous le nom d’éco-PTZ, est une autre aide financière que vous pouvez solliciter pour financer vos travaux d’isolation des combles. Contrairement à une subvention, il s’agit d’un prêt que vous devrez rembourser à terme.

    Cependant, l’éco-prêt à taux zéro reste avantageux pour ceux qui cherchent à améliorer le confort thermique de leur maison par l’isolation des combles, car aucun intérêt n’est appliqué lors du remboursement (l’État prend en charge les intérêts).

    Il est important de noter que cet éco-prêt peut couvrir jusqu’à 50 000 euros de travaux.

    À noter également, une nouvelle version de l’éco-PTZ a été introduite à l’été 2022 dans le cadre de MaPrimeRénov’ (MPR). Ce prêt permet de financer le reste à charge des travaux jusqu’à concurrence de 30 000 euros, après déduction du montant reçu via MaPrimeRénov’.

  • Le PAR (Prêt Avance Rénovation)
    Le PAR (Prêt Avance Rénovation) est conçu pour les ménages modestes à très modestes, offrant un financement pouvant atteindre 35 000 euros pour les travaux de rénovation. Comme pour l’éco-PTZ, les intérêts de ce prêt sont pris en charge par l’État.

    Le remboursement du PAR s’effectue de manière in fine, c’est-à-dire en une seule fois, lors de la mutation du bien. Cette mutation peut survenir lors de la revente du bien ou lors d’une succession.

  • TVA à 5,5 %
    Imaginez-vous : au lieu des 20 % habituels, bénéficier d’une TVA réduite à seulement 5,5 %. Cela semble presque trop beau pour être vrai, n’est-ce pas ? Et pourtant, cette opportunité financière est bien réelle !

    Si vous vivez dans une résidence achevée depuis au moins deux ans et que vous envisagez des travaux pour améliorer la performance énergétique de votre maison, vous avez droit à ce taux réduit de TVA, quel que soit votre niveau de revenu.

  • Le chèque énergie
    Le chèque énergie est un soutien financier destiné aux ménages à faibles revenus, principalement utilisé pour payer les factures d’électricité ou de gaz naturel, mais aussi pour financer des travaux de rénovation comme l’isolation des combles.

    Il est important de noter que le chèque énergie est distribué automatiquement aux bénéficiaires sans nécessiter de demande formelle. Il est envoyé à la dernière adresse connue par les services publics.

  • Les aides locales
    Certaines régions ou collectivités locales proposent parfois des primes spécifiques pour soutenir les travaux de rénovation énergétique. Les critères d’éligibilité et les montants de ces aides peuvent varier considérablement d’une région à l’autre. Il est donc recommandé de consulter le site de l’ANIL ou de contacter la mairie pour obtenir les informations pertinentes.
  • La Prime Énergie
    La Prime Énergie, dans le cadre des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE), encourage la réalisation de travaux de rénovation énergétique tels que l’isolation des combles, toitures ou planchers bas. Contrairement à une idée reçue, ces primes sont accessibles à tous les ménages français !

    Attention cependant : les primes CEE et les primes « Coup de pouce Isolation » étaient regroupées dans un même dispositif et ne pouvaient pas être cumulées entre elles. À présent, le coup de pouce Isolation n’est plus disponible.

    En revanche, le dispositif CEE reste cumulable avec d’autres aides comme l’éco-PTZ et les aides de l’Anah (MaPrimeRénov’, MPR Sérénité).

PARLONS BUDGET ET FINANCEMENT

Financez l’isolation de vos combles grâce aux aides jusqu’à 80% du total des travaux

  • MaPrimeRénov’
    MaPrimeRénov’ est une aide financière lancée en début 2020 par l’Agence nationale de l’habitat (Anah), regroupant le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et l’aide Habiter mieux agilité. Destinée aux ménages entreprenant des travaux de rénovation énergétique dans leur logement, cette prime est spécifiquement allouée à l’isolation des combles aménagés. Les conditions d’éligibilité incluent la propriété du logement depuis plus de 15 ans pour les propriétaires occupants ou bailleurs, et le recours à un professionnel certifié RGE. Le montant de la prime, pouvant atteindre jusqu’à 25 € par mètre carré pour l’isolation des rampants, dépend des revenus du bénéficiaire. Les démarches pour bénéficier de MaPrimeRénov’ comprennent l’inscription sur le site officiel, la soumission du devis par un artisan RGE, l’évaluation du dossier par l’Anah, la réalisation des travaux et la soumission de la facture pour obtenir la prime par virement bancaire.
  • MaPrimeRénov’ Sérénité
    MaPrimeRénov’ Sérénité succède au programme principal de l’Anah, Habiter Mieux Sérénité, et cible spécifiquement les ménages modestes à très modestes souhaitant réaliser des travaux permettant d’atteindre une amélioration énergétique de 35 %.
  • Primes CEE (Certificats d’Économie d’Énergie)
    La prime CEE 2024 est une aide destinée aux particuliers dans le cadre du dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE). Elle vise à réduire le coût des travaux de rénovation énergétique, tels que l’installation de chauffage peu énergivore, le remplacement d’équipements fonctionnant aux énergies fossiles par des équipements aux énergies renouvelables, ou encore les travaux d’isolation. Les entreprises désignées comme « obligées » (fournisseurs d’énergie, enseignes de bricolage, grandes distributions) doivent verser ces primes pour soutenir la transition énergétique, en échange de certificats attestant de leur engagement.

    Les conditions pour bénéficier de la prime CEE incluent l’obligation que le professionnel soit certifié RGE, l’éligibilité des travaux entrepris, et le fait que le logement soit achevé depuis plus de deux ans à la date du devis. Une nouveauté en 2023 est l’introduction du Coup de pouce « pilotage connecté du chauffage pièce par pièce », offrant une prime bonifiée pour l’installation de thermostats programmables connectés jusqu’à fin 2024.

    Cette aide est accessible à tous les Français, sans plafond de ressources, qu’ils soient propriétaires, occupants, bailleurs, locataires ou occupants à titre gratuit, y compris les syndicats de copropriété. Toutefois, les locataires doivent obtenir l’autorisation préalable de leur propriétaire pour réaliser des travaux dans leur logement.

  • L’éco-prêt à taux zéro
    L’éco-prêt à taux zéro, aussi connu sous le nom d’éco-PTZ, est une autre aide financière que vous pouvez solliciter pour financer vos travaux d’isolation des combles. Contrairement à une subvention, il s’agit d’un prêt que vous devrez rembourser à terme.

    Cependant, l’éco-prêt à taux zéro reste avantageux pour ceux qui cherchent à améliorer le confort thermique de leur maison par l’isolation des combles, car aucun intérêt n’est appliqué lors du remboursement (l’État prend en charge les intérêts).

    Il est important de noter que cet éco-prêt peut couvrir jusqu’à 50 000 euros de travaux.

    À noter également, une nouvelle version de l’éco-PTZ a été introduite à l’été 2022 dans le cadre de MaPrimeRénov’ (MPR). Ce prêt permet de financer le reste à charge des travaux jusqu’à concurrence de 30 000 euros, après déduction du montant reçu via MaPrimeRénov’.

  • Le PAR (Prêt Avance Rénovation)
    Le PAR (Prêt Avance Rénovation) est conçu pour les ménages modestes à très modestes, offrant un financement pouvant atteindre 35 000 euros pour les travaux de rénovation. Comme pour l’éco-PTZ, les intérêts de ce prêt sont pris en charge par l’État.

    Le remboursement du PAR s’effectue de manière in fine, c’est-à-dire en une seule fois, lors de la mutation du bien. Cette mutation peut survenir lors de la revente du bien ou lors d’une succession.

  • TVA à 5,5 %
    Imaginez-vous : au lieu des 20 % habituels, bénéficier d’une TVA réduite à seulement 5,5 %. Cela semble presque trop beau pour être vrai, n’est-ce pas ? Et pourtant, cette opportunité financière est bien réelle !

    Si vous vivez dans une résidence achevée depuis au moins deux ans et que vous envisagez des travaux pour améliorer la performance énergétique de votre maison, vous avez droit à ce taux réduit de TVA, quel que soit votre niveau de revenu.

  • Le chèque énergie
    Le chèque énergie est un soutien financier destiné aux ménages à faibles revenus, principalement utilisé pour payer les factures d’électricité ou de gaz naturel, mais aussi pour financer des travaux de rénovation comme l’isolation des combles.

    Il est important de noter que le chèque énergie est distribué automatiquement aux bénéficiaires sans nécessiter de demande formelle. Il est envoyé à la dernière adresse connue par les services publics.

  • Les aides locales
    Certaines régions ou collectivités locales proposent parfois des primes spécifiques pour soutenir les travaux de rénovation énergétique. Les critères d’éligibilité et les montants de ces aides peuvent varier considérablement d’une région à l’autre. Il est donc recommandé de consulter le site de l’ANIL ou de contacter la mairie pour obtenir les informations pertinentes.
  • La Prime Énergie
    La Prime Énergie, dans le cadre des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE), encourage la réalisation de travaux de rénovation énergétique tels que l’isolation des combles, toitures ou planchers bas. Contrairement à une idée reçue, ces primes sont accessibles à tous les ménages français !

    Attention cependant : les primes CEE et les primes « Coup de pouce Isolation » étaient regroupées dans un même dispositif et ne pouvaient pas être cumulées entre elles. À présent, le coup de pouce Isolation n’est plus disponible.

    En revanche, le dispositif CEE reste cumulable avec d’autres aides comme l’éco-PTZ et les aides de l’Anah (MaPrimeRénov’, MPR Sérénité).

Service de rappel gratuit

Vous avez un projet d’isolation des murs par l’extérieur ? Un expert vous rappelle.

Service de rappel gratuit

Parlons de votre projet d’isolation des combles