L’isolation et la zone climatique ?

En géographie la notion de zone climatique est définie par la catégorisation de zones aux conditions météorologiques similaires : zone polaire, zone chaude et zone tempérée. Mais quel est le lien avec notre service d’isolation par l’extérieur.

Son lien avec le Certificat d’Économies d’Énergie

La France est un pays situé en zone tempérée mais d’un point de vue local, des différences climatiques existent et elles sont suffisamment importantes pour faire gonfler la consommation énergétique.

Le Certificat d’Économies d’Énergie est indexé sur trois critères et le critère de la zone climatique en période hivernale impacte sensiblement le montant perçu.

Les zones climatiques H1, H2 et H3

Depuis l’application de la Réglementation Thermique 2012 (aussi appelé RT 2012), le territoire français est structuré en trois zones, de la plus froide à la plus chaude : H1, H2 et H3.

Ces trois zones sont déterminées pour la période hivernale.

La zone H1 correspond aux régions aux départements du Nord et de l’Est de la France qui sont sous influence d’un climat semi-continental.

La zone H2 correspond aux départements de l’Ouest de la France sous l’influence d’un climat océanique.

La zone H3 correspond aux zones qui bordent la mer Méditerranée qui sont sous l’influence d’un climat méditerranéen.

Pour la période estivale, les zones sont sous-divisées en huit zones pour déterminer un coefficient de rigueur dans le cadre de la construction d'un logement à basse consommation (BBC) ou à haute performance énergétique (HPE).

carte-zone_climatiquepng